Les laboratoires de CDL offrent des services de diagnostic et le traitement des troubles du sommeil.

L’apnée du sommeil est un trouble caractérise par des interruptions momentanées de la respiration pendant le sommeil. Le type d’apnée du sommeil le plus fréquent est le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (AOS). Toutefois ce trouble grave peut être facilement diagnostique et traite efficacement.

Apnée obstructive du sommeil

Les personnes aux prises avec des problèmes de ronflement sont sujettes à souffrir du syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Le rétrécissement des voies respiratoires causant le ronflement peut entraîner un blocage complet momentané provoquant une baisse des concentrations d’oxygène dans le sang. Des impulsions sont alors transmises au cerveau du dormeur, le réveillant suffisamment pour qu’il se remette a respirer. Ce cycle peut se répéter plusieurs fois au cours d’une même nuit, entraînant ainsi une dégradation importante de la qualité du sommeil.

Symptômes

Il se peut que les personnes atteintes d’apnée obstructive du sommeil s’endorment ou ressentent une fatigue extrême pendant la journée. Certaines se plaignent de maux de tête matinaux, de perte de mémoire, de difficulté de concentration, de sautes d’humeur, de dépression et de problèmes sexuels.

Conséquences

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil peut générer l’irrégularité du rythme cardiaque, l’hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde et l’accident cérébrovasculaire. Les personnes souffrant de ce trouble du sommeil présentent le risque d’être impliquées dans des accidents de la route.

Diagnostic

Pour savoir si vous pourriez souffrir du syndrome d’apnée obstructive du sommeil, un test du sommeil est essentiel. Il existe une gamme de protocoles d’évaluation de la qualité du sommeil réalises au moyen de la polysomnographie permettant d’enregistrer les phases de votre sommeil et de votre respiration pendant votre sommeil au moyen de capteurs fixes a la peau. Ces tests peuvent être effectues dans le confort de votre foyer.

Traitements

Il existe une variété de traitements pour vaincre le syndrome d’apnée obstructive du sommeil, dont des appareils dentaires a porter la nuit, des interventions chirurgicales et des appareils a pression positive continue ou CPAP, utilisant un masque nasal empêchant la gorge de se fermer en s’affaissant pendant le sommeil.

Êtes-vous à risque?

Prenez 3 minutes pour passer ce test!

Oui Non
On me dit que je ronfle
Pendant la nuit, il m’arrive de m’éveiller parce que j’ai l’impression de manquer de souffle ou d’étouffer
On me dit que j’halète, ou que j’ai l’air d’étouffer durant mon sommeil
On me dit qu’il m’arrive de cesser de respirer momentanément durant mon sommeil
Je m’éveille presque aussi fatigué ou même plus fatigué qu’en me mettant au lit la veille
J’ai souvent des maux de tête lorsque je me réveille
J’ai souvent de la difficulté à respirer par le nez
Je suis somnolent durant la journée
Je m’endors dans mes moments de détente, avant ou après le souper
Des amis, collègues ou proches me disent que j’ai souvent l’air de m’endormir

Si vous avez répondu “oui” à plus d’une question, vous risquez de souffrir d’apnée obstructive du sommeil.

Polysomnographie complète

La polysomnographie complète, avec l’application des capteurs et ceintures est exécutée par un technicien à domicile. La polysomnographie est inodore et comprend les éléments suivants : l’enregistrement des cycles du sommeil par l’activité corticale (EEG), l’activité électrique des muscles du menton (EMG), les mouvements oculaires (EOG), l’enregistrement simultané de la respiration par mouvements du thorax, de l’abdomen, du flux naso-buccal et de la pression nasale. De plus, l’enregistrement de la saturation en oxygène, les rythmes et battements cardiaques, l’activité électrique des muscles des jambes, les ronflements ainsi que la position du corps, constituent des éléments additionnels de l’étude polysomnographique.

Étude du sommeil cardiorespiratoire

L’étude du sommeil cardiorespiratoire au moyen de l’application de capteurs et ceintures est exécutée par le patient après que ce dernier ait reçu la formation nécessaire. L’étude du sommeil cardiorespiratoire est inodore et se concentre sur l’enregistrement non envahissant de la respiration par mouvements du thorax et de l’abdomen, du flux naso-buccal et de la pression nasale, avec l’enregistrement simultané des battements cardiaques, de la saturation en oxygène, des ronflements et de la position du corps.

Haut de page ^